Zone euro et Indicateurs : Hausse de l’excédent courant en novembre

BAISSE DES INVESTISSEMENTS ET HAUSSE DE L’EXCÉDENT COURANT

19 janvier – Les investissements dans la zone euro ont fortement reflué en novembre et l’excédent courant a augmenté, a annoncé jeudi la Banque centrale européenne.

L’excédent des comptes courants corrigé des variations saisonnières et des jours ouvrables des 19 pays partageant la monnaie unique européenne est passé de 28,3 milliards d’euros en octobre à 36,1 milliards en novembre, après avoir peu varié depuis le mois juin.

Le flux des investissements directs et de portefeuille nets, non corrigés des variations saisonnières, a été négatif, avec des sorties de 6,3 milliards d’euros, après un apport de 68,0 milliards d’euros le mois précédent, les investissements directs ayant reculé de plus de la moitié alors que les sorties de portefeuille ayant fortement progressé.

Sur 12 mois, l’excédent courant a représenté 3,4% du PIB de la zone euro contre 3,1% un an plus tôt.

INFLATION CONFIRMÉE À 1,1% EN DÉCEMBRE, +0,5% SUR UN MOIS

18 janvier – Les prix à la consommation ont augmenté de 0,5% en décembre dans la zone euro, portés surtout par la hausse du coût de l’énergie, ainsi que par les prix de l’alimentation, de l’alcool et du tabac, et des services, montre la statistique définitive publiée mercredi par Eurostat.

Sur un an, les prix à la consommation ont augmenté de 1,1%, chiffre confirmé par rapport à la première estimation publiée le 4 janvier et qui représente une nette accélération par rapport à la hausse de 0,6% annoncée pour novembre.

La statistique est conforme aux anticipations des économistes interrogés par Reuters.

La Banque centrale européenne (BCE) s’est fixé pour objectif une inflation inférieure à mais proche de 2% en rythme annuel à moyen terme et achète 60 milliards d’euros d’obligations souveraines de la zone euro chaque mois pour injecter des liquidités dans le système bancaire et relancer l’inflation.

Les prix de l’énergie ont bondi de 2,6% en taux annuel, leur première hausse en plus d’un an, tandis que les prix des produits alimentaires, de l’alcool et du tabac ont augmenté de 1,2% et que les services se sont renchéris de 1,3% également par rapport à la même période de 2015.

En excluant les éléments volatils que sont l’énergie et les produits alimentaires non-transformés, l’inflation ressort en hausse à 0,4% sur un mois et de 0,9% sur un an, comme attendu par les économistes interrogés par Reuters.

Tableau

EXCÉDENT COMMERCIAL PLUS ÉLEVÉ QUE PRÉVU EN NOVEMBRE

16 janvier – L’excédent de la balance commerciale de la zone euro a enregistré une hausse surprise en novembre par rapport au même mois de 2015, les exportations ayant davantage augmenté que les importations, montrent des statistiques publiées lundi par Eurostat.

Cet excédent, non corrigé des variations saisonnières, est ressorti à 25,9 milliards d’euros, contre 22,9 milliards en novembre 2015 alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un excédent de 22,0 milliards d’euros.

En données CVS, l’excédent est de 22,7 milliards contre 19,9 milliards en octobre.

Les exportations, en données brutes, ont progressé de 6% par rapport à novembre 2015, à 184,2 milliards d’euros, tandis que les importations enregistraient une hausse de 5%, à 158,3 milliards, précise Eurostat.

Tableau

LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 1,5% EN NOVEMBRE

12 janvier – La production industrielle a augmenté de 1,5% en novembre, bien plus qu’attendu, grâce notamment à la production de biens de consommation non durables comme l’habillement, montrent les données publiées jeudi par Eurostat.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une progression de 0,5%. Sur un an, la production industrielle affiche une hausse de 3,2%, deux fois plus que le consensus.

Les chiffres d’octobre ont en outre été révisés à la hausse, la variation mensuelle passant de -0,1% à +0,1% et l’évolution sur un an étant rehaussée à +0,8% au lieu de +0,6%.

En novembre, la production de biens de consommation non durables a augmenté de 2,9% par rapport à octobre et celle de biens intermédiaires a progressé de 1,6%. La hausse a été de 1,2% pour l’énergie et de 0,1% pour les biens d’investissement, alors que la production de biens de consommation durables a diminué de 0,1%, seule composante de la statistique en baisse.

Tableau

TAUX DE CHÔMAGE STABLE EN NOVEMBRE À 9,8%

9 janvier – Le taux de chômage est resté stable au mois de novembre, montrent les données publiées lundi par Eurostat.

Le taux de chômage s’est établi à 9,8%, comme au mois d’octobre, un chiffre conforme aux prévisions des économistes interrogés par Reuters.

Le nombre de chômeurs dans les 19 pays partageant l’euro s’est établi à 15,89 millions en novembre, contre 15,91 millions en octobre.

Pour l’ensemble de l’Union européenne, le taux de chômage pour novembre est également resté stable par rapport à octobre, à 8,3%, son plus bas niveau depuis février 2009.

Tableau

LE MORAL DES INVESTISSEURS AU PLUS HAUT DEPUIS AOÛT 2015

9 janvier – Le sentiment des investisseurs était en janvier au plus haut depuis août 2015, ces derniers espérant que le programme économique du président Donald Trump sera bénéfique aussi à la zone euro.

Le consultant basé à Francfort, Sentix, qui a interrogé 976 investisseurs du 5 au 7 janvier, a dit lundi que son indice le mesurant avait atteint 18,2 points en janvier, contre 10,0 points en décembre. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un indice de 12,5.

Sentix observe que les investisseurs considèrent d’un oeil particulièrement favorable la situation actuelle de la zone euro, le sous-indice la mesurant ressortant à 16,5, au plus haut depuis juillet 2011, contre 8,3 en décembre.

Les anticipations sur la situation économique sont également en nette amélioration, avec un indice de 20,0 contre 11,8.

L’indice suivant plus particulièrement l’Allemagne bondit à 33,1 en janvier contre 27,8 en décembre.

L’INDICE DU SENTIMENT ÉCONOMIQUE MEILLEUR QUE PRÉVU

6 janvier – L’indice du climat des affaires dans la zone euro a grimpé en décembre à 107,8 après 106,6 (révisé) en novembre, rapporte vendredi la Commission européenne.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient pour le mois dernier un indice à un niveau plus bas, de 106,8.

L’indice du climat des affaires est également supérieur aux attentes, à 0,79, au plus haut depuis juin 2011, contre un consensus de 0,44 et après un indice à 0,41 (révisé) en novembre.

Toutes les composantes de l’indice du sentiment économique sont en hausse. Les attentes des consommateurs en matière d’inflation progressent ainsi à 8,8 points contre 6,3 en novembre et 4,3 en novembre, une bonne nouvelle pour la Banque centrale européenne (BCE) qui rachète massivement des actifs pour tenter de relancer le crédit afin de soutenir les prix.

Tableau

BAISSE DE 0,4% DES VENTES AU DÉTAIL EN NOVEMBRE

6 janvier – Les ventes au détail ont baissé de 0,4% en novembre, après avoir nettement augmenté en octobre, affaiblies par un repli des achats de produits non alimentaires tels que vêtements ou appareils électriques.

Cette évolution est conforme aux attentes des économistes.

La hausse d’octobre a été révisée en hausse à 1,4%, de loin la plus forte de l’année, au lieu de 1,1% initialement annoncé.

Sur un an, les ventes au détail ont augmenté de 2,3% en novembre, après une hausse de 3,0% en octobre (révisé en hausse par rapport à une première estimation à +2,4%).

La baisse générale des ventes de détail est surtout due au recul de 0,9% des achats de produits non alimentaires en données mensuelles. Les ventes de produits alimentaires, boissons et tabac sont retombées de 0,4% après deux mois de hausse, mais les ventes de carburant ont augmenté de 1,0%, seule hausse du mois.

Tableau

LES PRIX PRODUCTEURS EN HAUSSE DE 0,3% EN NOVEMBRE

5 janvier – Les prix à la production ont augmenté plus que prévu en novembre, qui représente ainsi leur troisième mois consécutif de hausse, montrent les données publiées jeudi par Eurostat, un nouveau bon point pour une Banque centrale européenne (BCE), qui veut relancer l’inflation, après les données relatives aux prix à la consommation

L’agence de statistique de l’Union européenne précise que les prix à la production ont augmenté de 0,3% d’un mois sur l’autre, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient une hausse limitée à 0,1%.

Cette progression a surtout été le fait du bond de 0,7% des prix pétroliers, qui a compensé l’effet de la quasi-stabilité du prix des biens de consommation.

Sur un an, les prix à l’entrée des usines ont augmenté de 0,1% en novembre alors que les économistes attendaient une baisse de 0,1%.

Eurostat a confirmé la hausse de 0,8% des prix à la production en octobre, ainsi que leur contraction annuelle de 0,4%.

Tableau

ACCÉLÉRATION PLUS MARQUÉE QUE PRÉVU DE L’INFLATION

4 janvier – Les prix à la consommation ont augmenté plus fortement que prévu au mois de décembre, montre la première estimation publiée mercredi par Eurostat, portés surtout par la hausse du coût de l’énergie, ainsi que par les prix de l’alimentation, de l’alcool et du tabac, et des services.

Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant opté pour la monnaie unique ont augmenté de 1,1% sur un an le mois dernier, en nette accélération par rapport à la hausse de 0,6% constatée en novembre et celle de 0,5% annoncée pour octobre.

Les prix de l’énergie ont bondi de 2,5% sur un an, selon l’estimation d’Eurostat, leur première hausse en plus d’un an, tandis que les prix des produits alimentaires, de l’alcool et du tabac ont augmenté de 1,2% et que les services se sont renchéri de 1,2% également par rapport à la même période de 2015.

En excluant les éléments volatils que sont l’énergie et les produits alimentaires non-transformés, l’inflation ressort en hausse à 0,9% sur un an, contre 0,8% en novembre.

Tableau

Les indicateurs de la zone euro en temps réel

Les indicateurs économiques de décembre (Service économique)

No Comments

    Leave a reply